à l'ombre d'un bouchon

Mâconnais

, 12:00pm

La ville de Mâcon se situe à une soixantaine de kilomètres au sud de Chalon. La région est vallonnée. Elle produit de grandes quantités de vins blancs et rouges ainsi qu’un peu de rosés. Le rouge est souvent de qualité moyenne, mais le blanc possède lui, une certaine réputation.

Il est étonnant de constater que le Mâconnais produit trois fois plus de vin blanc que le reste de la Bourgogne.

Le climat un peu plus chaud qu’en Côte d’Or permet au chardonnay de se sentir bien sur ces terres.

La région est grande, et pour s’y retrouver au niveau de la qualité, les noms de certains villages et producteurs sont essentiels.

La région se sépare en deux : le nord, vallonné, est une zone qui produit des vins simples. Le sud, plus accidenté, est capable de donner des vins de qualité bien supérieure.

 

Appellations :

- Mâcon et Mâcon supérieur : ces deux appellations recouvrent presque 4000 hectares à elles seules. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la grande majorité de ces vins est rouge. Rosés et blancs ne représentent qu’une petite partie. Ces appellations forment une bande de 50 Km de long sur 10 de large. Les vins sont souvent simples et assez rustiques, à boire jeunes, souvent jusqu’à 5 ans maximum.

- Mâcon Villages : c’est en fait là que se cache le réservoir à vins blancs de la région. Alors que cette AOC devrait être particulièrement qualitative, quasiment tous les vins blancs régionaux en sont issus. Au total, ce sont environ 3000 hectares entièrement dédiés au blanc. L’appellation occupe à peu près la même zone que celle des AOC précédentes. On ne sera pas étonné de trouver là des vins à la qualité très hétérogène. Il est plutôt difficile de s’y retrouver.

- Pouilly-Fuissé : voilà le « grand cru » de la région, qui s’étend sur 750 hectares environ. Alors que les vins du Mâconnais sont simples, ceux de Pouilly-Fuissé peuvent être très intéressants. L’AOC se situe tout au sud de la région, à la frontière du Beaujolais. Ici, la topographie devient très irrégulière et accidentée, offrant aux vignes de beaux coteaux aux expositions diverses. 5 villages sont concernés. Cette AOC se montre de plus en plus qualitative avec le temps. Malheureusement, comme bien souvent, beaucoup de producteurs font des vins moyens, proches des Mâcons, tout en profitant de la réputation du Pouilly-Fuissé. Les meilleurs vins peuvent prétendre à une garde d’une dizaine d’années.

- Pouilly-Loché : petite appellation de 30 hectares située à l’ouest de Pouilly-Fuissé. Elle produit des vins dans le même esprit, mais plus légers et moins structurés.

- Pouilly-Vinzelles : 50 hectares collés à l’appellation Pouilly-Loché. Les vins en sont d’ailleurs très proches. Ce sont les appellations jumelles.

- Saint-Véran : cette appellation de plus de 600 hectares est séparée en deux zones autour des trois AOC de Pouilly. Une partie au nord et une au sud. On surnommait autrefois les vins du sud Beaujolais blancs. Encore une fois, les vins se rapprochent des Pouilly-Fuissé mais avec une qualité moindre et une garde plus courte.

- Viré-Clessé : c’est la dernière-née des appellations du Mâconnais (1998). Elle forme une bande parallèle à l’AOC Mâcon, dans sa partie ouest. Elle a d’ailleurs été formée à partir de l’AOC Mâcon Villages. Elle s’étend sur environ 550 hectares et produit des vins plus ronds et riches qu’en Mâcon Villages.

- Autres : dans cette région, il est bien sûr aussi possible de faire des vins en AOC Bourgogne ou Crémant de Bourgogne.

 

Cépages :

Encore une fois, tout est très simple :

Le chardonnay produit tous les vins blancs de la région.

En rouge, les Mâcons sont faits à partir de gamay et les Bourgognes à partir de pinot noir. Les sols pas toujours adaptés au gamay expliquent le niveau moyen des Mâcons rouges.

 

Région: Bourgogne