à l'ombre d'un bouchon

Température de service

, 11:58am

La température est un élément essentiel d'une dégustation réussie. Nous avons tous connus l'expérience d'un vin blanc chaud, la sensation d'alcool ou l'absence même de sensation pour un vin servit à la mauvaise température.

 

Une température trop basse « casse » les arômes, le goût ne s'exprime pas et la structure n'est pas épanouie. Elle fait également ressortir l'acidité du vin.

 

Une température trop chaude fait ressortir le côté « alcoolique » du vin, les vins minéraux perdent leur fraîcheur, l'amertume et les tanins sont exacerbés pouvant assécher la bouche.

 

N'oubliez pas que le vin se réchauffe très rapidement dans un verre! Il vaut mieux servir un vin trop frais que pas assez.

 

Ces conseils s'effacent bien sûr devant les préconisations du producteur, de votre caviste ou de votre expérience!

 

6-8°C: quelques rares vins blanc liquoreux en particulier des Icewines.

 

8-9°C: blancs et rosés nouveaux ou estivaux (vins d'entrée de gamme).

 

9-10°C: champagnes et vins effervescents (Vouvray), vins liquoreux très denses (Bonnezeaux, vins d'Alsace).

 

10-12°C: blancs charnus (chenins, viogniers, vins élevés en fût), vins rosés du sud de la France (Côtes-de-Provence, Bandol), vins très légèrement sucrés (Allemagne, Sud-Ouset, Alsace), champagnes millésimés.

 

12-13°C: vins blancs riches, minéraux, vins rouges primeurs (Touraine, Beaujolais nouveaux).

 

13- 14°C: vins rouges légers (Anjou, Vallée de la Loire).

 

15-16°C: vins fins évolués (très vieux millésimes).

 

16-17°C: la majorité des vins rouges (Rhône, Bourgogne, Languedoc-Roussillon, vins du Monde), vins naturels.

 

17°C-18°C: vins tanniques et riches (Bordeaux, Espagne).