à l'ombre d'un bouchon

Jura

, 11:57am


Retrouvez ici les articles et dégustations sur le Jura


Voici une région bien particulière, loin des effets de mode et du feu des projecteurs. Les vins du Jura sont peu connus, et c’est peut-être pour cela qu’ils ont su rester aussi authentiques et fidèles à leurs traditions.

 Le vignoble jurassien s’étend sur à peine 2000 hectares et la production se sépare en 2/3 de vin blanc pour 1/3 de rouges et rosés.

Mais il est vrai qu’au pays de Pasteur, les couleurs sont multiples et ne veulent plus dire la même chose qu’ailleurs.

Car ce qui fait avant tout la particularité de la région, ce sont ses vins de spécialité uniques au monde :

-Vin jaune : le plus célèbre. Vin de voile aux arômes oxydatifs complexes de noix et de curry. Il est élevé sous voile sans ouillage durant 6 ans et 3 mois. C’est un vin à la garde quasi illimitée.

-Vin de paille : vin liquoreux obtenu avec un mélange de raisins rouges et blancs laissés à sécher sur des claies afin de concentrer les sucres. Rendements infimes mais concentration extrême.

-Macvin du Jura : ce vin de liqueur est une curiosité. Il est obtenu à partir de moût de raisin muté au marc du Jura. Il est moelleux, rouge ou blanc et titre environ 20° d’alcool.

 

Histoire :

Le vignoble du Jura est vieux de 20 siècles, mais s’est vraiment développé au Moyen Age grâce aux communautés religieuses qui ont cultivé la vigne. L’expansion a duré jusqu’au XIXème siècle et le vignoble était dix fois plus étendu qu’aujourd’hui.

Malheureusement, depuis sa destruction par le phylloxéra, ce vignoble se reconstruit difficilement.

 

Géographie :

Situé dans l’est de la France, dans la région de Franche-Comté, le vignoble s’étend sur environ 80km. Il longe la Saône à l’ouest et le massif du Jura à l’est.

Les vignes sont d’ailleurs situées sur les premiers coteaux du Jura, sur les pentes exposées à l’ouest entre 200 et 500 mètres d’altitude.

Le climat de la région est marqué par des hivers très rudes.

Les sols sont le plus souvent composés de calcaires et de marnes.

 

Appellations :

-Côtes du Jura : c’est l’appellation régionale du Jura. Elle peut produire tous les vins de la région. Sur ces 650 hectares, les vins blancs se taillent la part du lion.

-Arbois et Arbois Pupillin : 840 hectares pour la plus vaste appellation de la région. Tous les vins y sont représentés. On y produit autant de rouges et rosés que de blancs.

-L’Etoile : Petite appellation (55 hectares) de vins blancs de toutes sortes. Leur complexité leur vaut une appellation à part.

-Château Chalon : 45 hectares de pentes raides dédiées uniquement au vin jaune. C’est ici que celui-ci prend ses plus belles lettres de noblesse. Ce sont des vins jaunes très complexes qu’il faut savoir attendre.

-Crémant du Jura.

-Macvin du Jura.

 

Cépages :

Si le Jura produit des vins si singuliers, c’est bien évidemment grâce à la présence de cépages particuliers que l’on ne retrouve nulle part ailleurs.

-Chardonnay : lui est mondialement connu bien sûr, mais il est ici sur ses terres ; proche de la Bourgogne. Il est le principal cépage des blancs jurassiens.

-Savagnin : c’est le deuxième cépage blanc régional, le plus typique, le seul autorisé pour la production du vin jaune. Ses arômes spécifiques font qu’il est régulièrement vinifié dans un style oxydatif.

-Pinot noir : l’autre cépage bourguignon qui a fait le court voyage jusqu’au Jura.

-Poulsard : est-ce un rouge clair ou un rosé foncé ? la question pourrait presque se poser. On le trouve principalement dans le nord vers Arbois. Il produit des rouges frais et très fruités.

-Trousseau : un cépage rare (5% du vignoble) à la robe foncée. Arômes d’épices et tanins fermes. Il vieillit bien et est rarement vinifié seul.

 

Retrouvez ici les articles et dégustations sur le Jura