à l'ombre d'un bouchon

Corse

, 11:59am


Retrouvez ici les articles et dégustations sur la Corse


L’île de beauté est souvent associée à la Provence. Elle partage en effet le même type de climat ainsi que des terroirs pentus influencés par la mer et la montagne.

Elle se distingue par contre largement du fait de ses cépages autochtones. Vermentinu, nielluciciu et sciaccarellu marquent les vins par leur typicité.

La zone AOC couvre presque 3000 hectares, mais on trouve aussi une grande quantité de vin de pays de l’île de beauté.

La production se caractérise par une majorité de rouges. Blancs et rosés sont tout de même bien présents.

 

Histoire :

L’histoire du vignoble corse est très ancienne, et a depuis toujours été rythmée par les dominations grecques et romaines.

 

Géographie :

Les vignes ont envahi tout le littoral. Le centre de l’île est lui très montagneux et les vignes ne peuvent s’y installer.

Le vignoble profite donc bien de ces deux influences. Le vermentinu en particulier, profite de la fraîcheur des montagnes. Le muscat, principalement cultivé dans le nord, profite du même avantage.

 

Appellations :

-Vin de Corse : c’est l’appellation régionale. Elle s’étend sur 2000 hectares aux quatre coins de l’île. 5 dénominations peuvent suivre pour indiquer la provenance du vin et sa typicité : coteaux du cap corse, Calvi, Figari, Porto-Vecchio, Sartène.

-Ajaccio : cette appellation de 250 hectares produit une majorité de vins rouges et rosés. Ils sont souples et agréables à boire jeunes.

-Patrimonio : la grande appellation de qualité. Un peu plus de 400 hectares qui regroupent la plupart des plus grands domaines de la région. Le rouge domine encore les débats, ils sont charpentés et méritent d’être gardés quelques années. Les blancs sont également assez complexes et offrent un beau gras. Nous sommes ici dans le nord-ouest de l’île, au pied du cap corse, sur des terroirs caillouteux influencés par la brume et la brise.

-Muscat du cap corse : ses vins doux produits sur environ 90 hectares sont une vieille spécialité de l’île. Les conditions sont difficiles, les sols très pauvres, le climat aride et venteux. On a du calcaire vers Patrimonio et des schistes sur le reste du cap. Comme en Languedoc, ce muscat est vinifié en vin doux naturel, mais le climat de l’île lui permet de présenter un équilibre bien supérieur. Malgré le sucre résiduel, il sait rester fin et relativement léger. Le « Passitu » est la rare version non mutée obtenue par passerillage.

 

Cépages :

En dehors des trois grands cépages locaux, les autres servent principalement d’appoint pour les vins.

-Vermentinu : en Provence, c’est le rolle. Il produit tous les grands blancs secs de l’île.

-Sciaccarellu : il est chez lui sur l’appellation Ajaccio et se vinifie bien en rosé.

-Niellucciu : le grand cépage rouge de la région. Il se plait particulièrement à Patrimonio. Il produit des vins généreux et très structurés quand les rendements sont maîtrisés.

-Muscat à petits grains : on le cultive surtout dans le nord de l’île et surtout sur le cap corse.

 

Retrouvez ici les articles et dégustations sur la Corse